Qu’est-ce qu’un malus ?

Selon l’article A121.1 du code des assurances ? Le bonus malus est un coefficient de réduction/majoration. En d’autres termes, le montant de votre prime est calculé tous les ans. Il connaîtra une hausse ou une diminution en fonction d’une bonne ou mauvaise conduite.

Bonus auto :

Si au cours de l’année, on ne compte aucun sinistre responsable, vous obtiendrez un bonus de 5%. Ainsi, vous payerez moins.

Malus auto

Par contre, pour tout accident responsable, le mauvais conducteur se verra attribuer un malus. C’est-à-dire une augmentation de la prime. Ce malus décuplera au fur et à mesure que se cumulent les sinistres responsables et peut atteindre les 450%. Dans ce cas, les finances du conducteur malussé en pâtiront.

Quelles solutions pour le conducteur malussé

Il faut reconnaître qu’un malus pèse lourd sur vos finances. Pour vous sortir de l’impasse, il existe 2 possibilités :

Repartir à zéro : Il est possible de faire en sorte que votre coefficient revienne à 1. En d’autres termes, de diminuer votre bonus malus. Pour ce faire, le conducteur ne doit commettre aucun accident responsable pendant 2 ans.

Assurance auto malus sur Montpellier

Les assurances auto sont des assurances qui acceptant tout type de conducteur. Leur prestation et leur prix sont fixés en fonction de vos besoins, de votre profil et de votre possibilité. En effet, étant donné que la plupart des assurés malussés peinent à souscrire à une nouvelle offre

Les assurances spécialisées dans le cas de ces conducteurs sont difficiles à trouver, surtout si vous comptez faire du porte-à-porte auprès des agences. Le meilleur moyen de souscrire à l’une d’elles, au plus vite est de faire appel au service du comparateur d’assurance auto avec malus.

Comparateur d’assurance auto sur Montpellier

Le comparateur est un dispositif en ligne qui vous accompagne dans la recherche d’une nouvelle offre. Effectuez une demande de devis d’assurance auto en remplissant les champs informationnels prévus à cet effet.

Le comparateur analysera alors ses données afin de vous présenter une liste d’offre sur Montpellier.

Une fois le devis en main, choisissez la meilleure offre. De plus, tout ce processus se fait en quelques clics et sans quitter votre domicile.

Le comparateur vous propose en outre la possibilité de souscription en ligne. Ainsi, avec le comparateur, trouver au plus vite une assurance de qualité au meilleur prix.

Le refus d'assurance et le rôle du Bureau central de tarification

On voit parfois sur le web ou dans les vitrines des assureurs des mentions accrocheuses telles que « spécial assurances malussées » , « assurances auto pour conducteurs résiliés pour alcoolémie », ces mentions pourraient laisser croire qu’il est possible à un assureur de refuser d’assurer un conducteur dans un tel cas de figure.

Il n’en est rien bien évidemment. Le conducteur a tout loisir de s’adresser au Bureau central de tarification qui fixera alors le montant de la prime moyennant laquelle l’entreprise d’assurance intéressée sera dans l’obligation de garantir le risque qui lui est proposé. L’assureur a cependant une petite marge de manoeuvre, à savoir qu’il peut fixer une franchise qui restera à la charge de l’assuré.

Moralité un conducteur dans ce cas de figure aura tout intérêt a se faire établir plusieurs devis : Le montant des majorations pour Alcoolémie, malus peut être important, et le montant des primes peut varier d’un assureur à l’autre. Toute la question pour le conducteur sera bien sûr de comparer ce qui est comparable : à savoir un tarif à garanties égales…

Il faut d’autre part savoir que dans l’éventualité d’un recours au bureau central de tarification, si l’assureur désigné refusait d’assurer le conducteur il encourrait le risque de perdre son agrément, en effet l’article L212-3 stipule que « Toute entreprise d’assurance qui couvre le risque de responsabilité civile résultant de l’emploi de véhicules terrestres à moteur qui maintient son refus de garantir le risque dont la prime a été fixée par le bureau central de tarification est considérée comme ne fonctionnant plus conformément à la réglementation en vigueur.

Elle encourt, selon le cas, soit le retrait des agréments prévus aux articles L. 321-1, L. 321-7, L. 321-8 ou L. 321-9, soit les sanctions prévues aux articles L. 351-7, L. 351-8 et L. 363-4. »

Le Bureau central Français et le système carte verte

le Bureau central français (BCF) se porte garant de l’indemnisation des victimes d’accidents dans le cadre du système « carte verte ». Sont concernés les accidents causés sur le territoire Français par les véhicules immatriculés à étrangers , les accidents causés à l’étranger par des véhicules immatriculés en France.

Les cartes vertes, permettent donc de voyager dans tous les pays membres du système en étant dispensé de souscrire une assurance auto dans chacun des pays. Le BCF assure aussi la gestion du groupement de co-assurance "assurance frontière" : il s’agit du volet qui vient en complément du système carte verte, puis ces contrats d’assurance concernent pour la majeure partie les véhicules immatriculés dans des Etats qui ne sont pas membres du système Carte Verte. Le BCF gère aussi les Sinistres correspondants.

Le système carte verte a été créé en 1949, et a pour origine une recommandation de la Commission économique pour l’Europe de l’ONU. le système compte à présent 45 membres.

À noter que les victimes d’un sinistre causés par un automobiliste d’un pays membre du système carte verte sont indemnisées d’après les dispositions régissant l’assurance responsabilité civile obligatoire dans l’Etat dans lequel a lieu l’accident.

Garantie bris de glace pour l’assurance auto

Dans l’assurance auto, la garantie Bris de glace couvre d’ordinaire l’ensemble des parties vitrées du véhicule : pare-brise, vitres latérales, lunette arrière, toit ouvrant, de même que les parties vitrées de l’optique (ainsi que les ampoules). Pour ces garanties les assurances voitures imposent la plupart du temps une franchise qui ne s’applique pas quand la réparation est effectuée par un réseau agréé par l’assureur.

Dans ce cas là le conducteur bénéficie du règlement direct par la société d’assurance ou la mutuelle, un accord préalable est cependant exigé par le réparateur.

Quid d’un éventuel malus ?

Quel que soit le montant de la franchise, Quand l’assuré fait jouer son assurance bris de glace, ceci n’a pas d’incidence sur le montant de la prime : Comme le sinistre ne met pas en cause de tiers, il n’est pas pris en compte dans le calcul du coefficient de réduction ou de majoration de la prime d’assurance auto (bonus ou malus).

À noter que la déclaration de bris de glace, si elle n’entraîne pas de malus figure sur le relevé d’informations pour une durée de cinq ans. Un trop grand nombre de déclaration de bris de glace peut entraîner cependant une augmentation du montant de la franchise.